Mon portable est increvable

informatique

Un café renversé sur un clavier ou un écran qui broie du noir ne signifient pas la fin d’un ordinateur portable. Une réparation est possible dans l’immense majorité des cas.

En 2017, chaque Suisse s’est débarrassé de 15 kg de matériel électrique ou électronique, soit un total de 129 000 tonnes! Or, tout un chacun peut contribuer à réduire cette montagne de déchets effrayante en prolongeant la vie de ses appareils. C’est le cas de l’ordinateur portable: on prétend que sa durée de vie moyenne ne serait que de cinq ans. En tablant sur une utilisation de sept ans et demi (+50%), la production de déchets électroniques chuterait de 30%!

Cette vision n’a rien d’utopique. En effet, les performances d’un modèle actuel ne sont plus aussi rapidement dépassées qu’auparavant. Pour une utilisation tout à fait standard, il est facile de conserver sa machine deux années de plus. Il suffit de faire régulièrement le ménage dans les logiciels et les utilitaires installés. Et, au besoin, une réinstallation complète permettra de rendre plus réactif un portable qui rame. Ou, le cas échéant, opter pour un remplacement du système d’exploitation d’origine par une version libre (Ubuntu, etc.) moins gourmande en ressources. Et, si une panne survient, ce n’est pas pour autant que l’appareil est mort! Petit tour d’horizon des problèmes qu’on peut résoudre.


Disque dur

C’est l’une des causes de panne les plus fréquentes. Entre une machine qui ne démarre pas, des messages d’erreur, un logiciel qui plante ou une lenteur extrême, les symptômes sont nombreux et variés. Heureusement, c’est un élément facilement remplaçable. Et, comme il n’est pas obligatoire d'installer un disque de la marque, il est aisé de s’en procurer un nouveau même si le fabricant ne fournit plus cette pièce. Ce genre de réparation coûte entre 120 fr. et 200 fr. selon la capacité de l’ordinateur auxquels il faut ajouter la réinstallation du système d’exploitation.


Clavier

Un café qui se renverse ou une touche qui ne réagit plus correctement? Comme le clavier d’un portable est spécifique au modèle, son indisponibilité rend toute réparation impossible. Mais fort heureusement, il est désormais possible de trouver des claviers pour une grande variété de machines, même relativement anciennes. Compter entre 50 fr. et 150 fr. selon la facilité du démontage.


Ecran

Plus sujet aux accidents qu’aux pannes, c’est un élément spécifique à chaque modèle. Son remplacement dépend du bon vouloir du fabricant à fournir des pièces. Toutefois, on trouve désormais des fournisseurs capables de trouver un écran pour la grande majorité des portables à un prix nettement inférieur à celui pratiqué par les marques. Les réparateurs peuvent ainsi proposer son remplacement à un tarif oscillant entre 250 fr. et 350 fr.


Connecteur de charge ou périphérique

Les câbles d’un ordinateur subissent, à l’usage, des chocs qui peuvent entraîner de mauvais contacts. Bien souvent c’est la prise interne de l’alimentation qui s’est arrachée de la carte-mère et qui ne fait plus contact. Cette avarie est réparable pour autant que les connexions à ressouder soient accessibles. Car, sur certains modèles, la forme des éléments limite l’accès du fer à souder. Mais il est possible de contourner cet obstacle en supprimant la fiche et en raccordant directement l’alimentation dans l’ordinateur. Compter entre 90 fr. et 150 fr.


Charnières et carrosserie

Comme son nom l’indique, un portable est destiné à être déplacé. A la longue, il n’est pas rare que l’un des éléments du boîtier (capot, charnières, coque, etc.) s’use ou se casse. Il est souvent possible de dénicher les pièces nécessaires – parfois d’occasion – pour remettre le boîtier en état. Opération qui peut coûter entre 100 fr. et 350 fr.


Batterie

Au fil des années, sa capacité va diminuer au point de rendre son remplacement nécessaire. C’est une opération simple qui peut être réalisée par l’utilisateur pour autant qu’il puisse se la procurer. Dans le cas où la batterie ne serait pas disponible auprès du fabricant, on peut s’adresser à un réparateur indépendant ou l’acheter en ligne sur un shop spécialisé. Il est néanmoins conseillé de passer par une plateforme établie en Suisse pour des questions de garantie.


Pour conclure, on rappellera que prolonger la durée de vie d’une machine n’est pas qu’une démarche écologique. Elle permet aussi de s’épargner le travail fastidieux de réinstallation des données, des logiciels, des réglages et autres ajustements personnalisés.